Vous êtes ici

Interview
Aline Fabre : «Les femmes enceintes vont pouvoir prendre conscience de leur corps et se libérer de nombreuses contraintes»

Dans 9 mois en pleine forme avec mon programme ostéo, Aline Fabre met en place un programme spécial femmes enceintes à pratiquer chez soi. Elle répond à nos questions et nous apporte quelques précisions pour vivre une grossesse épanouie.

Comment définiriez-vous l’ostéopathie, et pourquoi est-elle l'alliée idéale de la femme enceinte ?

Aline Fabre : L’ostéopathie est une médecine manuelle qui ne prend pas seulement en compte le symptôme, mais l’ensemble du corps, car l’origine du problème ne se trouve pas forcement à proximité de la douleur. L’ostéopathie a pour objectif de redonner aux articulations, aux muscles et aux ligaments la mobilité nécessaire au bon fonctionnement de l’ensemble de votre corps.

Pour la femme enceinte, les solutions pour répondre aux différents maux de grossesse qu’elle peut subir sont peu nombreuses. L’ostéopathie est un moyen naturel et sans danger pour résoudre en douceur ces problématiques, et surtout pour accompagner les adaptations corporelles pendant la grossesse.

Vous proposez dans votre ouvrage un programme que la femme enceinte peut suivre de chez elle tout au long de sa grossesse, sans manipulation. Pourtant, lorsque nous évoquons l’ostéopathie, nous nous imaginons l’intervention active d’un ostéopathe.

L’ostéopathie est avant tout une médecine préventive ! L’ostéopathe ne cesse, en plus de son intervention, de donner des conseils à ses patients pendant une consultation, pour leur donner de meilleures habitudes de vie et pour éviter la réapparition de certains blocages. Ce programme autonome, spécifique à la grossesse, est un regroupement de tous les bons conseils et exercices que je propose à mes patientes enceintes, afin qu’elles restent le plus possible actives et à l’écoute de leur corps. Évidemment, il ne remplace en rien le suivi médical de la grossesse ni la pratique d’un ostéopathe en cabinet.

Quels bénéfices votre programme peut-il apporter aux femmes enceintes ?

Les femmes enceintes vont pouvoir prendre conscience de leur corps mais également se libérer des restrictions de mobilité, et des désordres digestifs ! Il y a assez de restrictions comme ça pendant la grossesse, non ? Alors autant la vivre le plus librement possible, et ce grâce à des conseils pratiques et simples à mettre en place partout. Les troubles redondants de la grossesse tels les nausées, reflux gastriques ou encore constipation peuvent être prévenus grâce à la mise en place de bons réflexes.

Ce programme est-il vraiment sans risque pour la maman et son bébé ?

OUI ! Ce programme est juste un outil quotidien, facile à appliquer chez soi. L’objectif est d’apprendre à reconnaître les messages que nous envoie notre corps, donc plus qu'un programme sans risque, c’est un allié de taille.

Le programme s’adresse-t-il à toutes les femmes, même à celles qui n’ont jamais pratiqué d’exercices à domicile ?

Toutes les femmes sans exception peuvent suivre le programme, puisqu’il est vraiment adaptable à toutes selon leur degré de mobilité et leur emploi du temps. Le niveau de difficulté est inexistant, ce n’est pas un programme de sport, mais plutôt un guide pour vivre sa maternité en pleine conscience et en harmonie avec son corps. Working girl ou déjà maman d’un premier enfant, toutes les femmes n’ont pas le même temps à consacrer à leur bien-être. C'est pourquoi ce programme est adaptable en fonction des disponibilités de la future maman.

Dans la préface de votre ouvrage, le gynécologue-obstétricien Henri Benlolo insiste sur la complémentarité entre le suivi médical de la grossesse et votre programme issu de l’ostéopathie. Pensez-vous que les médecins vont de plus en plus intégrer ce suivi parallèle qui prend en compte le bien-être global de la femme enceinte ? Existe-t-il aujourd’hui des consultations d’ostéopathie à l’hôpital pour les femmes enceintes ?

Je pense que c’est en train de se démocratiser. Les maternités commencent à accueillir des ostéopathes et proposent des consultations pendant la grossesse, en salle de travail ou même après l’accouchement, afin de faire un bilan de naissance sur le nouveau-né et vérifier que la maman récupère correctement. L’intérêt de la complémentarité entre la médecine conventionnelle et l’ostéopathie est de plus en plus saisi par les médecins qui s’y intéressent.

Comment les exercices de postures et d’assouplissement que vous conseillez mettent-ils en place des conditions favorables à l’accouchement ?

Le corps de la maman et le bébé peuvent être vus comme le contenant et le contenu. Le contenant va devoir s’adapter au contenu grandissant. Le suivi du programme va aider le corps (le contenant) à mettre en place toutes les bonnes adaptations pour que le fœtus (le contenu) évolue à son aise, et aussi pour préparer le chemin dans le bassin pour l’accouchement. Grâce aux assouplissements, à la respiration et à la détente, le corps sera libéré des contraintes, permettant ainsi au reste de se faire naturellement.

Vous expliquez qu’après la naissance, la jeune mère pourra conserver le bénéfice d’un nouvel équilibre et qu’elle adoptera peut-être de nouveaux réflexes dans sa vie quotidienne.

En effet, l’idée est de sensibiliser les femmes enceintes sur le fait qu’elles peuvent vivre leur grossesse en pleine conscience et activement, en comprenant mieux les messages que leur corps leur envoie, et surtout en sachant comment y répondre. Le bénéfice de ce « recentrage » sera pérenne dans le temps, et la maman gardera ces bonnes habitudes par la suite. L’ostéopathie permet de préparer en amont toute la mise en place du travail de l’accouchement mais également de vérifier après l’accouchement que tout s’est bien passé. Car le corps vit une réelle épreuve, et ce programme permettra à la nouvelle maman de mieux se le réapproprier.

Finalement, avec votre programme, c’est un peu « jamais sans mon ostéopathie » !?

Oui c’est vrai… mais c’est surtout « jamais plus sans écouter ce que me dit mon corps ». Grâce à ma pratique de l’ostéopathie, je sais comme il est important d’apprendre à nos patients les bons réflexes et les bons gestes afin d’être préventif.

Dans la même thématique
à lire aussi