Vous êtes ici

Interview
Dr Vanessa Slimani : «Les conséquences d'un manque de sommeil chez l'enfant peuvent être catastrophiques»

Co-auteure du livre Le sommeil de mon enfant, le Dr. Vanessa Slimani, spécialiste en médecine du sommeil, répond à nos questions sur son ouvrage.

Le sommeil de l’enfant est un sujet sur lequel beaucoup de parents s’interrogent. Les docteures Céline Martinot et Vanessa Slimani, spécialistes du sommeil, consacrent leur ouvrage, Le sommeil de mon enfant, à la question. Elles apportent toutes les réponses nécessaires du cycle du sommeil chez l’enfant, depuis sa vie in utero à ses 6 ans.

Praticienne attachée au service des Pathologies du sommeil de la Pitié-Salpêtrière à Paris, Vanessa Slimani, co-auteure du livre, répond ici à quelques questions.

Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Vanessa Slimani : Lors de nos consultations, le Dr Martinot et moi-même, avons constaté à quel point les troubles du sommeil et leur prise en charge sont méconnues des parents et parfois même de certains professionnels de santé. Les parents peuvent se sentir démunis face aux troubles du sommeil de leurs enfants. Difficulté d'endormissement, réveil nocturne, énurésie, somnambulisme … certains signes font partie du développement psychomoteur de l'enfant mais peuvent aussi être le symptôme d'un réel trouble du sommeil. Beaucoup d'enfants nous sont adressés pour hyperactivité, pour des difficultés scolaires ou encore des troubles du comportement. En réalité, ce sont des troubles du sommeil sous-jacents. Ce constat fut à la base de l'élaboration de ce livre : transmettre au grand public (les mères, les pères, les grands-parents...) des clés pour comprendre le sommeil de leur enfant et les troubles qui peuvent y être associés, en essayant d’y apporter des réponses claires.

Les parents ne sont-ils pas plus avertis et curieux sur le sommeil de leur enfant ?

C'est vrai que nous pouvons faire ce constat. Avant de prendre rendez-vous auprès d'un spécialiste du sommeil de l'enfant, nombreux sont les parents qui ont précédemment consulté des blogs, des forums sur Internet, à la recherche d'une solution. Ils souhaitent se rassurer et peuvent parfois y trouver des informations qui vont les aider et les déstresser, comme le témoignage d'autres parents qui ont connu les mêmes difficultés par exemple. En consultation, ils sollicitent notre avis sur ce qu'ils ont pu lire ou entendre autour d'eux. Nombreuses sont les questions qu'ils se posent. Les sources d'informations sont souvent de natures diverses et parfois divergentes. C'est pourquoi, en tant que pédopsychiatres et médecins du sommeil, nous avons décidé d'écrire un livre pour les parents.

Trouvez-vous les parents plus inquiets à ce sujet ? En comparaison avec leurs parents ou grands-parents ?

Plus inquiets peut-être, mais aussi plus sensibilisés à la question. Avec l'essor des médias (TV, radio, internet..), les parents ont un accès plus facile à l'information et les émissions consacrées à la santé connaissent un vrai engouement. Il faut bien garder en tête que des disciplines comme la "pédopsychiatrie" et la "médecine du sommeil" sont des disciplines très récentes à l'échelle de la médecine.  

Les problèmes de sommeil des enfants d’aujourd’hui ne sont-ils pas différents, voire croissants, par rapport à la génération précédente ?

Ce qui a modifié le sommeil de nos enfants (et le nôtre aussi), c'est la surexposition aux écrans le soir. En effet, la lumière bleue qui émane des diodes électroluminescentes, qui assurent le rétro éclairage des écrans (téléphones portables, tablettes, TV), entrave la synthèse de mélatonine, hormone naturelle du sommeil. Du coup, la fatigue s’estompe, prolongeant notre durée d'éveil. Pour autant, le réveil ne se décalera pas ! Il faudra se lever pour aller à l'école et rester attentif toute la journée. Progressivement, le manque de sommeil s'installe, avec des conséquences dommageables pour notre santé à tous, sur les petits comme sur les grands.

Le sommeil de l’enfant nécessite-t-il un traitement spécifique ?

Il existe différents troubles du sommeil chez l'enfant (insomnie, somnambulisme, terreurs nocturnes, apnée du sommeil...). Chacun de ces troubles relève d'un traitement qui lui est spécifique. Dans tous les cas, la prise en charge nécessitera l'implication de l’enfant et du parent.

Que pourriez-vous conseiller aux parents désireux de se responsabiliser concernant le sommeil de leur enfant ?

Nous leur conseillons de ne pas banaliser des difficultés de sommeil qui se pérennisent chez leur enfant. Si certains troubles sont bénins et passagers, d'autres peuvent être plus durables et perturber le sommeil de toute la famille (insomnie, réveils nocturnes...) ou être le signe d'une maladie du sommeil (comme l'apnée du sommeil par exemple). Les conséquences d'un manque de sommeil chez l'enfant peuvent être catastrophiques : trouble de croissance, prise de poids, agitation, difficultés de concentration, trouble du comportement... Il vaut mieux être vigilant !

Dans la même thématique
Laurence Pernoud
Laurence Pernoud
Laurence Pernoud
Ghislaine Camus
Alain De Broca
à lire aussi