Vous êtes ici

Interview
Ghislaine Camus : «Les parents doivent savoir qu'il n'existe pas de mode de garde parfait»

Comment choisir la solution de garde d’enfants qui vous convient le mieux ? Ghislaine Camus, infirmière-puéricultrice et auteure du livre Crèche ou nounou, explique aux jeunes parents tout ce qu’il y a à savoir sur la bonne méthode pour trouver et réussir le mode de garde de leur enfant.

Comment vous est venue l’idée de ce livre ?

Ghislaine Camus : Ce livre répond à une véritable demande de la part des parents. Dès le début de la grossesse, la question de la garde de l'enfant préoccupe beaucoup de parents. Ils sont souvent perdus. Cet ouvrage a donc été écrit pour les aider à se repérer parmi les différents modes de garde, et notamment les différentes crèches existantes. Les parents connaissent généralement la crèche collective et l'assistante maternelle, mais pas les autres modes de garde. Ce livre regroupe donc l'essentiel à savoir, à destination des parents, mais également des professionnels de la petite enfance, afin qu'ils sachent ce qui est dit aux parents.

Les parents sont aujourd'hui plus inquiets et perdus, ne connaissant pas les choix qui existent. Mais ils doivent savoir qu'il n'existe pas de mode de garde parfait. Tout dépend de la ville, des salaires, des modes de vie... Le comportement et les besoins de l'enfant doivent aussi être pris en compte dans le choix de la garde.

Les parents sont donc davantage tributaires de la décision pour la garde de leur enfant ?

Ghislaine Camus : Oui, en effet, les parents ont plus le choix qu'auparavant. Aujourd'hui, il existe de nombreux systèmes de garde, notamment en crèche. Qu'elle soit collective avec environ 60 enfants ou en entreprise, les parents disposent d'une gamme de choix très large. Ils ne devraient donc plus être inquiets.

Quels éléments sont à connaître dans le choix d’une assistante maternelle ?

Ghislaine Camus : Certains critères sont à prendre en considération pour choisir la meilleure assistante maternelle :

  • son lieu d'habitation : il faut qu'il ne soit pas trop éloigné de votre domicile ou de votre lieu de travail.
  • sa vision de l'éducation : après l'avoir rencontrée plusieurs fois, vous devez savoir si l'assistante maternelle a la même vision éducative que vous.
  • son habitat : il est essentiel que l'enfant ne soit pas complètement dépaysé lorsqu'il se rend chez son assistante maternelle.

Si l'assistante maternelle prend en compte vos besoins et ceux de votre enfant, alors vous avez sûrement trouvé la bonne personne !

À quoi peut-ton juger d’une bonne crèche ?

Ghislaine Camus : Selon moi, le critère qui peut faire la différence est le niveau de compétences de la directrice. Certaines ont suivi des formations très spécifiques comme sage-femme-puéricultrice ou infirmière-puéricultrice. Leurs connaissances sont donc plus pointues concernant des sujets comme l'alimentation, l'hygiène, la pédiatrie ou encore le développement somatique de l'enfant. 

Selon vous, les relations entre parents et professionnels chargés de la garde des enfants ont-elles-évolué ?

Ghislaine Camus : Oui, en effet, nous pouvons constater de nombreux changements relationnels. Avant, le parent n'était pas autorisé à pénétrer dans la crèche et à participer à des réunions, des activités, des goûters avec les enfants... À mes débuts, tous les enfants avaient un costume de crèche : un rose pour les filles et un bleu pour les garçons. Les normes hygiéniques n'étaient pas les mêmes. Je trouve que cette proximité entre les parents et les professionnels de la petite enfance est essentielle aujourd'hui. Les parents sont plus rassurés et ont confiance en la personne qui garde leurs enfants.

Quel conseil donneriez-vous aux parents pour faire le meilleur choix de garde d’enfant ?

Ghislaine Camus : Si je devais donner mon avis de professionnel, je conseillerais aux parents de privilégier l'assistante maternelle lorsque l'enfant est âgé de quelques mois. Une assistante maternelle a entre 2 et 4 enfants généralement à sa charge. Le rapport est donc plus individualisé. À partir de 15-18 mois, il serait plus intéressant pour l'enfant de l'inscrire dans une crèche familiale et/ou collective. Il pourra ainsi rencontrer d'autres enfants et s'habituer à un groupe, le préparant ainsi à une ambiance proche de celle de la maternelle.

Dans la même thématique
Laurence Pernoud
Laurence Pernoud
Laurence Pernoud
Céline Martinot, Vanessa Slimani